nov 182009
 

middle-finger_001

La vie peut passer dans un claquement de doigts. Et la vie d’un doigt peut paraître insignifiante si on ne s’arrête pas quelques instants pour l’observer. Votre majeur vous rend bien des services. Il est là quand vous voulez montrer votre énervement, votre impatience, Il se tient rigide au milieu de votre main tel un étendard vengeur et menaçant.

Avez-vous remarqué ce qu’il faisait quand il vaquait à ses occupations. Oh, pour la liberté, c’est les doigts dans le nez. Il se repose, prend des bains de lait, ou s’emmitoufle pour passer l’hiver. Par contre, si vous ne bougez pas le petit doigt, certains se suicident car ils en ont assez d’être montré du doigt et d’être mis à l’index.

Dommage, car, bien souvent, il suffit de lui donner un coup de pouce, et avec un doigt de tendresse, le majeur peut montrer ses talents. En quelques secondes, on découvre qu’il a des doigts de fée. La prochaine fois que vous croisez les doigts, n’oubliez pas de les saluer.

middle-finger_003

middle-finger_002

middle-finger_004

middle-finger_005

middle-finger_006

middle-finger_007

Related posts:

  One Response to “Une vie majeure”

  1. Joli texte :-)
    Monsieur le président a-t-il des doigts aussi magiques que ses mots ?

 Leave a Reply

(Required/requis)

(Required/requis)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>