sept 122009
 

Non, je ne me suis toujours pas transformé en écolo-militant, mais certains artistes trouvent le moyen de me parler d’une manière efficace. C’est le cas d’Alexandre Orion, un graffeur brésilien qui a eu la bonne idée, non pas de « salir » les murs avec ses graffitis mais plutôt de les nettoyer. Pour cela, il s’est rendu sur le périphérique de Sao Polo armé d’un chiffon et d’une bassine d’eau. Il a dessiné sur les murs anti-bruit qui longent le périphériques des dizaines de têtes de mort en nettoyant les murs avec son chiffon. Il n’a jamais utilisé de peinture. Son message consistait à rappeler aux automobilistes l’impact que peuvent avoir les échappements de leur véhicule sur la planète. Malin.

La musique est « Ossario » par Instituto.

Comme vous pouvez le voir sur la vidéo, la saleté et l’oeuvre ont été nettoyées rapidement.

[Alexandre Orion]

sept 042009
 

Joshua Allen Harris est un artiste urbain New Yorkais. Ses œuvres ne s’exposent pas dans des galeries ou dans des musées mais, au contraire, elles prennent vie dans les rues, et plus exactement sur les bouches de métro. Il sculpte des monstres avec des sacs poubelles et du scotch, avant de les installer sur les grilles d’aération du métro. Quand un train passe, le souffle qui s’en échappe est assez fort pour soulever la jupe de Marylyn ou gonfler une de ses sculptures. Il crée ainsi des personnages, des animaux ou des monstres gonflables qui n’attendent que le passage d’un train pour prendre vie. Dans certains interviews, Joshua parle de ses œuvres en disant qu’il s’agit d’un  moyen de sensibiliser le public à la question de l’écologie en rompant leur rythme consumériste via un spectacle artistique. Ce n’est pas à moi de le contredir, surtout si ça lui fait plaisir de penser ça. En attendant, je sais que ses œuvres ont fait des jaloux. Nombreux artistes auraient aimé avoir cette idée géniale et simplissime. [je n'ai pas trouvé de site officiel mais voici sa page YouTube]

Une interview sur [culture-buzz]

Et une autre vidéo où on voit bien comment ses sculptures permettent d’interagir avec les passants (surtout les enfants) :

août 292009
 

in_bed_542

I don’t know what it takes not to be disturbed by the Ron Mueck’s amazing realistic sculptures.

Why is this so disturbing ? May be because this Australian hyperrealist sculptor knows how to reveal our weaknesses, simply by magnifying or shrinking bodies and showing what we shouldn’t see. It awakens in me the same feelings as the one we can find while reading Gulliver’s Travels. Indeed, gigantic bodies shows the grotesque and grossness of humanity while lilliputians reveal how ridiculous one can be. Here it seems Muecks goes a step further with his Spooning Couple in bed where, though the 2 bodies are closed from one another like 2 spoons,  one is turning its back on the other, and both seems plunged in deep thoughts. Watch and comment as you please.

i_love_beer

realistic-2

realistic-3

realistic-4

realistic-5

realistic-6

realistic-7

realistic-8

realistic-10

realistic-11

realistic-13

realistic-14

Mueck_05

realistic-15

Mueck_02

Mueck’s early career was as a model maker and puppeteer for children’s television and films, notably the film Labyrinth for which he also contributed the voice of Ludo, and the Jim Henson series The Storyteller.

Some links if you want to know more about the man :

[Some Pictures are from Gautier Deblonde]

Article on Ron Mueck in Wikipedia-  L’article sur Ron Mueck dans Wikipedia mais en français cette fois.

An article in The Guardian

août 222009
 

faces-everywhere-buttons-switcher

Do you see see faces everywhere and in everything ? Welcome in my world !

Now you are part of it, I can tell you one thing : you are not alone anymore. There is you and faces gazing back at you. When you do not pay attention, all these faces that exist around you are rarely noticed. They silently observe all your deeds. But when you start seeing theses faces, you see them everywhere and you can’t stop seeing them. It’s like a curse. They look at you straight in the eye, with a funny frozen expression. Don’t be scared, most of them are friendly. I know some of them can be terrifying but that’s your problem after all, no one asked you to find them.  If you don’t see the faces in the pictures below, I can’t do anything for you. Your lack of imagination is beyond me.

faces-in-everything-bus

faces-everywhere-house

faces-everywhere-dealer

faces-everywhere-knuckles

faces-everywhere-log

faces-everywhere-radio

faces-in-everything-oven

faces-in-everything-tube

faces-in-places-buckle

faces-in-places-flower

You want more ? [FacesEverywhere, Facesinplaces, Yeee]

Don’t worry, according to scientists, seeing faces everywhere and in everything is normal. [NYTimes]

août 122009
 

tiny-plastic-life-people3

J’aime la vie plastique de Vincent Bousserez. Non seulement ce photographe aime le tilt-shifting, mais en plus il aime raconter des histoires avec de minuscules personnages en plastique. Ici, nous avons un homme qui s’abrite sous un champignon en laiton. Là, nous avons un homme qui appelle un taxi. Ailleurs, des randonneurs franchissent des collines duveteuses. Ce qui est étrange c’est qu’il recrée une impression de déjà-vu, comme si ces scènes provenaient d’un film qu’on venait de voir. Ceci dit, il a carrément copié sur Minimiam où les mini personnages en plastique  sont intégrés avec de la bouffe.

tiny-plastic-life-people2

tiny-plastic-life-people4

tiny-plastic-life-people5

tiny-plastic-life-people6

tiny-plastic-life-people7

tiny-plastic-life-people

tiny-plastic-life-people8

[Flickr de Vincent Bousserez]

août 052009
 

Voici enfin le CATcerto dans sa version intégrale. Le CATcerto a été composé par Mindaugas Piecaitis, le chef de l’orchestre de chambre Klaipedia. Ce concert a été filmé le 5 juin 2009 au Klaipėda Concert Hall en Lithuanie.  L’originalité de ce concert, c’est que la musique a été composée pour aller avec une vidéo de Nora, une chatte pianiste qui s’est fait connaitre sur Internet. Sa maitresse, prof de piano, a filmé sa chatte en train de jouer du piano. A l’autre bout du monde, le chef lithuanien Mindaugas Piecaitis, a trouvé l’inspiration en écoutant Nora et a écrit cette pièce. C’est à ma connaissance le seul concert où un chat est soliste. Bonne écoute. [Catcerto]

août 012009
 

Try looking  for Banksy on the Internet, and as in Terry Gilliam’s movie Lost in La Mancha, you’ll never get close to the man. It sucks, but that’s life. So instead of telling you who is Banksy or write stuff like « Banksy is great, Banksy is a genius », I’ll just say something i’m sure : Banksy doesn’t want you to know who he is. Today, the only little thing we know about the guy  is through his pieces of art. That is quite odd in itself as you certainly know most artists want you to know them more than their production. We are living in a world where we have to know the artist before knowing his work. We have to appreciate the artist to appreciate the work. Here, we only have the work and no artist.  Is Banksy a woman ? Is (s)he alone ? Is Banksy the name for a collective ? Can a (wo)man alone be as creative as him (her) ? Who cares ?

Continue reading »

juil 252009
 

Si je vous parle d’un arbre musical aujourd’hui, ce n’est pas parce que  je suis devenu un écolo militant qui se défonce en écoutant de la musique créée par un geek américain qui a de la meilleure drogue que moi.  La preuve, pour composer son morceau, Diego Stocco a utilisé un  taille crayon pour modifier le son des branches et des brindilles se trouvant sur l’arbre dans son jardin. Ce sont d’ailleurs ces branches et ces brindilles  qui lui ont donné l’envie d’essayer de créer un morceau de musique en utilisant l’arbre. Il n’a pas modifié les sons, tout ce que vous entendez a été enregistré tel quel. Il a secoué les branches et les feuilles, tapé sur le tronc etc… Bon, le résultat n’est pas transcendant non plus, mais à quoi vous vous attendiez ? Il a composé sa musique en utilisant un arbre. C’est en écoutant ça qu’on se rend compte du talent des luthiers… et des compositeurs.

Pour télécharger ce morceau  gratuitement en HD.

[Behance via Vimeo]