sept 202011
 

Je me suis posé la question de savoir si je devais publier ou non cette vidéo. Il s’agit d’une petite fille avec une fente labiale avant et après son opération. Avant d’être opérée, elle avait honte de son visage et se cachait derrière une peluche. Son bec de lièvre montre une partie de ses dents en permanence. Le lendemain, elle subit une opération et elle découvre son visage avec sa lèvre recousue pour la première fois. Continue reading »

mai 312011
 


The chief Raoni cries when he learns that Brazilian president Dilma released the beginning of construction of the hydroelectric plant of Belo Monte, even after tens of thousands of letters and emails addressed to her and which were ignored as the more than 600,000 signatures. That is, the death sentence of the peoples of Great Bend of the Xingu river is enacted. Belo Monte will inundate at least 400,000 hectares of forest, an area bigger than the Panama Canal, thus expelling 40,000 indigenous and local populations and destroying habitat valuable for many species – all to produce electricity at a high social, economic and environmental cost, which could easily be generated with greater investments in energy efficiency.

A petition we all can sign to help support these indigenous people and the Amazon.

Continue reading »

mai 122011
 

Peering over a 400+ meter dropoff.

« Even behind the screen, sitting on my chair, knowing that i’m safe, I fear of falling: dam that guy has to have iron balls. » – bwvful

Cette chute a l’air magnifique. Et ce type qui filme à la fin de la vidéo est fou. J’ai le vertige et en regardant cette vidéo, j’étais terrifié. Continue reading »

mar 052011
 

Brazilian Street Dancer John Lennon da Silva is performing his own version of  the dying Swan. Stirring and amazing. It starts at 1:45.

Si vous ne parlez pas brésilien, allez directement à 1:45. Vous verrez alors John Lennon da Silva, 20 ans, interpréter la mort du cygne. C’est étonnant et superbe. Continue reading »

sept 122009
 

Non, je ne me suis toujours pas transformé en écolo-militant, mais certains artistes trouvent le moyen de me parler d’une manière efficace. C’est le cas d’Alexandre Orion, un graffeur brésilien qui a eu la bonne idée, non pas de « salir » les murs avec ses graffitis mais plutôt de les nettoyer. Pour cela, il s’est rendu sur le périphérique de Sao Polo armé d’un chiffon et d’une bassine d’eau. Il a dessiné sur les murs anti-bruit qui longent le périphériques des dizaines de têtes de mort en nettoyant les murs avec son chiffon. Il n’a jamais utilisé de peinture. Son message consistait à rappeler aux automobilistes l’impact que peuvent avoir les échappements de leur véhicule sur la planète. Malin.

La musique est « Ossario » par Instituto.

Comme vous pouvez le voir sur la vidéo, la saleté et l’oeuvre ont été nettoyées rapidement.

[Alexandre Orion]