jan 102012
 

Joseph Herscher est fainéant. Comme moi, il aime économiser chacun de ses gestes et produire un maximum d’effet. Lorsqu’il lit le journal le matin et qu’il n’est pas réveillé, il met un point d’honneur à faire uniquement l’indispensable : boire son bol de café. Continue reading »