déc 142011
 

Elle s’appelle Severrine Suzuki. Quand elle avait 13 ans lors du sommet de l’ONU à Rio en 1993, elle a tenu un discours courageux face à tous les grands dirigeants du monde. Pour venir lire ce discours à Rio, elle a récolté de l’argent avec l’aide d’amis du même âge qu’elle. Elle s’est tenu devant ces dirigeants sans trembler, sans bafouiller. Elle a lu normalement son texte, mettant l’intonation là où il faut. Et le plus fort, c’est qu’elle a dénoncé un système qui permet à une enfant de venir s’exprimer devant eux en sachant que cela ne servira à rien. Qu’une fois qu’on l’aura applaudi, ils ne feront rien pour changer les choses. J’admire son courage et sa détermination. Aujourd’hui Severrine Suzuki continue de militer. Continue reading »